Qu’est-ce qu’une distraction au volant?

Vous êtes en route pour la maison et vous entendez un message texte entrer sur votre téléphone pendant que vous êtes arrêté à un feu rouge. Vous lisez le message et répondez rapidement par un seul mot. Vous n’avez nui à personne. La lumière devient verte et vous repartez.

Saviez-vous que les messages texte sont considérés comme des distractions au volant? Et en écrivant ce mot, vous enfreignez peut-être la loi.

Toutes les provinces du Canada, ainsi que le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest, interdisent l’utilisation de téléphones cellulaires ou d’appareils mobiles au volant. Selon les lois, les pénalités peuvent comprendre de lourdes amendes et, dans bien des cas, des points d’inaptitude1.

En plus d’enfreindre la loi, saviez-vous que vous êtes 23 fois plus susceptible d’être impliqué dans une collision si vous textez en conduisant et 4 fois plus susceptible si vous parlez sur votre téléphone cellulaire (tenu ou mains libres) en conduisant2? Même s’il s’agit d’une réponse rapide d’un seul mot.

Lorsque le conducteur est distrait, son attention se fixe ailleurs que sur la route. Exemples de distractions au volant : régler la radio, flatter son chien et manger au volant. Les passagers peuvent aussi distraire les conducteurs et devraient s’assurer que les conducteurs sont concentrés sur la route, et non sur leurs passagers. Les distractions réduisent la vigilance et nuisent à la prise de décision, ce qui peut entraîner des erreurs sur la route, des accidents évités de justesse ou des collisions.

Croyez-le ou non, la distraction au volant est le risque numéro un sur les routes canadiennes, contribuant à 8 collisions signalées à la police sur 103. Cela signifie que les distractions au volant sont plus courantes que vous ne le croyez. Ces collisions signalées à la police impliquent une forme ou une autre d’inattention du conducteur jusqu’à trois secondes avant l’événement. Lorsqu’il est distrait, un conducteur peut ne pas voir et ne pas saisir jusqu’à 50 % de l’information accessible dans son environnement de conduite.

Distractions au volant au Canada

Près de 75 % des conducteurs canadiens ont admis avoir conduit en étant distraits4. Voici d’autres exemples de distractions au volant :

  •   Régler une liste de lecture ou la radio
  •   Manger et boire
  •   Regarder des passagers et discuter avec eux
  •   Parler au téléphone à l’aide d’un appareil mains libres
  •   Prendre quelque chose sur le siège arrière
  •   Parler au cellulaire
  •   Envoyer des textos
  •   Régler le GPS
  •   Enlever ou mettre des vêtements ou accessoires
  •   Se peigner ou se maquiller

Il est important de noter que même si ces comportements entraînent des distractions au volant, ils ne sont pas tous illégaux. Ils peuvent par contre compromettre votre sécurité et celle des passagers; il est donc important de les connaître.

Quels sont donc les comportements illégaux?

  •   Il est illégal d’utiliser des appareils portatifs de télécommunication sans fil, comme votre cellulaire.
  •   Il est aussi illégal d’utiliser la messagerie texte ou vos courriels, ou encore de composer un numéro de téléphone lorsque vous conduisez.

Les amendes varient d’une province à l’autre; vous devez donc connaître les règles de votre province.

Qu’est-ce qui est légal?

  •   Vous pouvez utiliser un appareil de communication sans fil mains libres (une oreillette par exemple) si vous devez absolument prendre un appel pendant que vous conduisez. Même si c’est légal, il est important d’être conscient que cela crée tout de même une distraction.
  •   Vous pouvez également consulter l’écran d’un GPS.

Maintenant que vous savez ce qu’est une distraction au volant, vous pouvez faire tout votre possible pour éviter ces comportements et rester en sécurité sur la route.

Voici quelques conseils du Bureau d’assurance du Canada (BAC) pour éviter les distractions au volant :

  •   Sachez où vous allez : Déterminez votre itinéraire avant de partir pour ne pas nuire à votre concentration. En utilisant la fonction de navigation vocale de votre GPS ou de votre appli de cartographie préférée, vous n’aurez pas besoin de regarder votre téléphone régulièrement.
  •   Préparez une liste de lecture : Choisissez une liste de lecture et des chansons avant de partir pour ne pas vous laisser distraire à trouver la musique parfaite une fois sur la route.
  •   Faites confiance à la messagerie vocale : Laissez votre répondeur faire ce pour quoi il a été conçu. Placez votre téléphone sur vibration ou bien éteignez-le pour limiter les sources de distractions.

Le saviez-vous?

Comme détenteur d’une assurance auto de TD Assurance, si vous n’avez pas eu d’accident au cours des six dernières années et que vous avez la protection Accident pardonné, nous vous « pardonnerons » votre premier accident avec responsabilité entière ou partielle. Cela signifie que vos primes n’augmenteront pas en raison de cet accident au moment du renouvellement de votre police d’assurance. En savoir plus sur la protection Accident pardonné.



1. http://www.ibc.ca/qc/auto/distracted-driving-likelife

2. http://www.ibc.ca/qc/auto/distracted-driving-likelife

3. Bureau d’assurance du Canada. (Septembre 2011) DWD may soon be the new DUI. Consulté le 5 juin 2018 au http://www.ibc.ca/qc/auto/risk-management/distracted-driving

4. Bureau d’assurance du Canada. (Septembre 2011) DWD may soon be the new DUI. Consulté le 5 juin 2018 au http://www.ibc.ca/qc/auto/risk-management/distracted-driving