Glossaire pour comprendres les termes d'assurance

La langue des assurances peut être compliquée. À moins de maîtriser parfaitement les subtilités des assurances spécifiques ou des événements fortuits, il peut être difficile de déchiffrer la signification de votre police. C’est pourquoi nous avons mis au point ce glossaire pratique des termes d’assurance, qui présente des définitions faciles à comprendre. De cette manière, nous savons que lorsque viendra le moment de parler d’assurance, vous serez prêt.


Accumulation de glace

L’hiver venu, la glace peut obstruer vos gouttières et empêcher la neige fondante de s’écouler correctement. N’ayant nulle part où aller, celle-ci peut s’introduire sous les bardeaux et pénétrer dans les murs, et causer des dommages considérables à votre maison. C’est ce que nous appelons une accumulation de glace.


Actuaire

Il s’agit d’une personne qui évalue le risque, détermine la probabilité que certains événements se produisent et établit le montant des primes d’assurance en conséquence.


Assurance hypothécaire

Les paiements hypothécaires semblent devoir durer toute une vie, mais dans certains cas tragiques, ils durent encore plus longtemps. C’est là que l’assurance hypothécaire entre en jeu. Si vous ne pouvez pas rembourser le solde de votre prêt hypothécaire en raison d’un décès ou d’une invalidité, un assureur intervient pour rembourser la dette restante.


Assurance spécifique

En matière de polices d’assurance, la couverture de certains articles coûteux et facilement transportables (comme les bijoux) est assujettie à certains plafonds et à certaines limites. Lorsque vous atteignez le plafond et avez besoin d’une couverture supplémentaire, vous pourriez devoir contracter ce que l’on appelle une « assurance spécifique ». Une assurance spécifique est un ajout à votre police qui couvre la valeur de vos articles dépassant votre couverture de base et qui prendra en charge le coût de remplacement de ces articles si quelque chose leur arrive.


Avenant

Lorsque la portée d’une police d’assurance change (lorsque quelque chose y est ajouté ou est supprimé ou modifié), les modifications qui en découlent s’appellent des avenants.


Bénéficiaire au troisième rang

Un bénéficiaire au troisième rang est la personne qui arrive au troisième rang des bénéficiaires des prestations d’assurance vie. Si un malheur arrive et que les premier et deuxième bénéficiaires sont décédés au moment du versement du produit de la police, c’est la troisième personne qui reçoit le produit en question.


Bonne foi absolue

C’est une manière de dire qu’en matière d’assurance, toute personne en cause est censée être honnête et divulguer tous les faits importants lorsqu’elle conclut une entente.


Cas fortuit

Dans le domaine des assurances, il existe une différence entre un événement qui se produit par accident ou par hasard et un événement qui arrive de manière délibérée. Si un accident survient, il s’agit d’un cas fortuit qui peut être couvert. Si des dommages sont infligés de manière délibérée ou par négligence, il ne s’agit pas d’un cas fortuit, et les dommages ne sont probablement pas couverts par les polices d’assurance.


Clause d’assurance pour compte

Cette clause est assez courante dans la plupart des polices d’assurance auto; elle veut tout simplement dire que, si vous prêtez votre voiture à quelqu’un, la personne en question est couverte par votre police. Alors s’il vous arrive de sentir que vous vous endormez au volant, n’hésitez pas à laisser votre ami conduire (mais seulement s’il sait conduire...)


Conseiller

Le conseiller se trouve en première ligne et travaille directement avec les clients pour leur donner des conseils et des directives au sujet des types de polices d’assurance offertes ainsi que de la police qui convient le mieux à chaque personne, groupe ou famille.


Délai de présentation des demandes de règlement

Il nous arrive tous de remettre les choses au lendemain et, du point de vue des assurances, cette tendance s’appelle le délai de présentation des demandes de règlement. Ce délai fait référence à la période qui s’écoule entre le moment où un incident se produit et le moment où il nous est déclaré pour la première fois.


Dommages indirects et directs

Il existe deux principaux types de dommages : ceux qui touchent vos biens et ceux qui découlent de dommages qui touchent vos biens. Cette explication peut paraître complexe, mais c’est en fait assez simple. Si votre ordinateur portatif est endommagé, c’est un dommage direct. Si votre ordinateur portatif est endommagé et que cela signifie que vous ne pouvez pas terminer de retoucher des photographies que vous devez envoyer à un client, c’est un dommage indirect. Les dommages directs sont généralement couverts par les polices d’assurance habitation, alors que les dommages indirects peuvent en être exclus.


Émission de la police d’assurance

Après la sélection de la couverture, l’examen de la soumission d’assurance et l’acceptation des modalités, l’« émission de la police d’assurance » constitue la dernière étape, une fois la demande d’assurance officiellement acceptée.


Exclusions

Certaines choses ne sont pas couvertes par une police d’assurance, comme la vermine, les rongeurs ou l’usure normale. On les appelle des exclusions.


Franchise

Lorsque vous présentez une réclamation, vous payez ce que l’on appelle une « franchise ». La franchise est la portion d’une réclamation que vous êtes responsable de payer et que vous choisissez en fonction de la valeur de ce que vous assurez.


Garant

Il s’agit d’une personne qui répond de vous et confirme que vous dites la vérité et que vous êtes en mesure d’honorer vos engagements.


Libellé de la police

Il s’agit des modalités écrites d’une police d’assurance. En général, ces modalités sont d’abord convenues verbalement, puis couchées sur papier.


Police

Il s’agit du document qui détaille les modalités de votre couverture d’assurance.


Police multirisque

Une police d’assurance multirisque couvre le plus grand éventail de risques possibles.


Prime

Une « prime » correspond au montant que vous payez pour souscrire une assurance. Pour calculer combien elle vous coûte, nous utilisons un algorithme qui tient compte du comportement passé afin de tenter de déterminer le risque futur.


Règle du sinistre connu

Il s’agit d’une règle qui interdit la présentation d’une réclamation concernant un objet que vous avez perdu ou brisé avant l’entrée en vigueur de la police. Ceci est également connu sous le nom de fausse déclaration.


Risques

Il s’agit des forces ou des événements qui peuvent causer des dommages à ce que vous avez assuré. Ces risques vont des catastrophes naturelles fréquentes (comme la foudre, le vent ou la grêle) aux catastrophes les plus rares (comme les tremblements de terre).


Soumission

Une soumission est une évaluation de ce que votre assurance coûtera, en fonction de la couverture que vous avez sélectionnée et des renseignements que vous nous avez fournis. En général, même si une soumission ne constitue pas une offre d’assurance officielle, elle ressemble de près au coût définitif.


Subrogation

Lorsqu’une réclamation met en jeu une perte causée par un tiers, la compagnie d’assurance a le droit d’intenter une action en justice en votre nom pour couvrir la valeur de la réclamation en question.


Tenance conjointe

Il s’agit simplement d’une manière très juridique de dire que deux personnes ou plus possèdent quelque chose en commun et que, si l’une d’entre elles décède, la propriété du défunt passe directement aux parties survivantes.


Valeur au jour du sinistre/coût de remplacement

Lorsqu’il s’agit de régler des réclamations d’assurance, il existe deux manières de remplacer un article ou une possession. Supposons que l’article à remplacer est un téléviseur vieux de dix ans. Si ce téléviseur est assuré par une « police d’assurance de type coût de remplacement », vous recevrez soit une toute nouvelle version de votre téléviseur, soit une toute nouvelle version d’un modèle comparable. Si le téléviseur est couvert par une police d’assurance de type valeur au jour du sinistre, la couverture tient compte de la perte de valeur du téléviseur par rapport à son état neuf, et vous recevrez un téléviseur vieux de dix ans en règlement de votre réclamation.

Partager cet article

Prochain article : Foire aux questions rares